BENJAMIN BIOLAY * PADAM

Bien souvent je me suis réveillé avant le lever du soleil
Avant de quitter l'hôtel, engoncé dans mon complet croisé
Si souvent, j'ai gardé pour moi mes vicissitudes et mes vices
Et tourments, tournis, turpitudes, l'horreur d'un souvenir passé

J'attendais en vain
Que le monde entier m'acclame
Qu'il me déclare sa flamme
Dans une orgie haut de gamme
Padam, padam, padam, padam, pam-pam

Souvent, je me suis pris pour un autre et j'ai fait des doubles fautes
Double sec, double dose, double dame avec les femmes d'un autre
Plus souvent qu'à mon tour j'ai bu le sang des vautours
J'ai cru les gens qui m'entourent qui rêvent de bonheur
Mais se foutent éperdument du nôtre

J'attendais en vain
Que le monde entier m'acclame
Qu'il me déclare sa flamme
Dans une orgie haut de gamme
Padam, padam, padam, padam, pam-pam

Si, souvent, sur la sellette, je rêvais de paillettes
Long est le chemin qui mène à la faillite en presque tous les domaines
Si, souvent, j'ai broyé du noir, du gris
Du magenta, du marc, de l'eau-de-vie
De l'art de vivre sans personne qui t'aime

J'attendais en vain
Que le monde entier m'acclame
Qu'il me déclare sa flamme
Dans une orgie haut de gamme
Padam, padam, padam, padam, pam-pam

Padam, padam, padam, padam, pam-pam ...

J'attendais en vain
Que le monde entier m'acclame
Qu'il me déclare sa flamme
Dans une orgie haut de gamme
Padam, padam, padam, padam, pam-pam ...




Home - Accueil - Вернуться на PlayLIST


   




© 2006-2016 Владелец сайта и Web-мастер - Sergey Selyunin - poit-ssv@yandex.ru